SET

Le Set - Echirolles

Echirolles(38)
Maître d'ouvrage: Isère Habitat
  • SP : 4620 m2
  • Coût : prévisionnel pour travaux 5 335 000 € HT
  • Missions : Concours

 

Programme

L’opération Le Set comprend 64 logements répartis, du Sud vers le Nord, de la manière suivante: 8 maisons en bande R+1, 17 logements intermédiaires en R+2 et 39 logements collectifs en R+5.

En termes d’implantation, les bâtiments s’organisent du Sud vers le Nord, parallèles les uns aux autres, en trois entités d’une hauteur croissante. Cet ancrage sur le terrain présente des avantages en ce qui concerne l’ensoleillement naturel des logements et la gestion des masques solaires.

Les maisons en bande sont conçues comme des T4 duplex composés d’une pièce de vie lumineuse, de 3 chambres à l’étage, d’une salle de bain et de 2 toilettes séparées. La volonté est de penser chaque logement comme une maison individuelle. Ainsi l’usager peut garer son véhicule en sous-sol dans un garage boxé à côté de son logement, passer devant son patio planté qu’il lui permet de bénéficier d’un éclairage naturel et accéder à son logement par un sas, cellier qui peut servir de rangement ou de local vélo. Le niveau bas de la maison accueille la pièce de vie qui s’ouvre sur une terrasse et un jardin privé. La dalle supérieure sur le séjour est rehaussée de 60 centimètres sur une largeur de 1 mètre. Ce dispositif architectural permet l’installation de baies vitrées hautes qui offrent une grande luminosité au logement. Un second accès à chaque maison est prévu à l’étage. Nous considérons que la pluralité des accès (niveau bas et niveau haut) et des stationnements (boxé et libre) contribue à renforcer l’imaginaire de la maison individuelle.

Les logements intermédiaires s’étendent parallèlement aux maisons. On comptabilise 17 logements du T3 au T5 en R+2 dont 7 accessibles depuis le RDC et 10 accessibles depuis le premier étage. Tous les logements sont traversants Nord/Sud. Les pièces de vie sont orientées au Sud et les chambres au Nord. Les logements en RDC bénéficient d’une terrasse en continuité du séjour. Dans un souci de modularité des espaces et de confort d’usage, les pièces à vivre peuvent être aménagées différemment suivant les besoins des usagers.

Les 39 logements collectifs sont répartis en deux montées. Entre les deux montées, débute le cheminement doux privatif, c’est un espace ample, ouvert et couvert qui constitue un atout social et fonctionnel. Les logements en RDC sont orientés sur le bois habité et sont surélevés d’un mètre assurant ainsi la sécurité et l’intimité des usagers. Un dispositif est mis en place en façade et anime le projet. Il s’agit des loggias dont la répartition paraît aléatoire et vient créer une dynamique en façade. Ces dernières marquent l’identité du projet. Les dalles supérieures des loggias deviennent les balcons des logements du dessus. Le bâtiment collectif est couronné en toiture de terrasses en gradins accessibles. Chaque montée donne l’accès à une toiture terrasse, l’une en R+3 et l’autre en R+4. Ces deux dernières sont reliées par un escalier. Nous croyons au potentiel social et fédérateur de ces espaces extérieurs partagés. De plus, ce lieu ouvert, offre des vues sur les massifs environnants privilégiées. On imagine l’installation de bacs de terre pour la création de potagers hors sol, de ruches, de mobiliers urbains tels que des tables de pique nique, des chaises longues et des parasols.

Scrub Architectes - Service de conception réalisation urbanisme et bâtiment